Actualités du WEB

EverWEB Tails 3.0 : comment installer le système d'exploitation sécurisé

Tails 3.0 : comment installer le système d'exploitation sécurisé

Depuis quelques jours, Tails 3.0 est disponible. L'occasion de faire le point sur le fonctionnement de cet OS un peu spécial, qui veut vous permettre de disposer simplement d'un environnement sécurisé, préservant au mieux votre vie privée et votre anonymat.

Dans la galaxie des outils que l'on peut utiliser lorsque l'on souhaite protéger ses données ou sa vie privée, il n'y a pas que des dispositifs de chiffrement et autres messageries sécurisées. Il existe aussi des systèmes d'exploitation dédiés, tels que Tails (aka The Amnesic Incognito Live System).

Créé il y a près d'une dizaine d'années, il est basé sur la distribution Debian et soutenu par le Tor Project, la fondation Mozilla ou même des rédactions comme celle de Mediapart. Comme son nom l'indique, il ne s'installe pas sur une machine en particulier, mais plutôt sur un périphérique amovible tel qu'une clef USB.

Il s'inscrit dans une démarche plus globale de proposer des systèmes alternatifs à Windows, mais aussi bien plus sécurisés sur de nombreux aspects, comme le font Qubes OS, Heads ou encore Whonix. 

Anonymat, sécurité et vie privée depuis n'importe quelle machine

L'équipe de Tails annonce que son but est « de préserver votre vie privée et votre anonymat. Il vous permet d'utiliser Internet de manière anonyme et de contourner la censure quasiment partout où vous allez et sur n'importe quel ordinateur. Tails ne laisse aucune trace de ce que vous avez fait, sauf si vous le demandez explicitement ».

De nombreuses applications visent déjà cet objectif. Le Tor Project vous permet par exemple d'utiliser son célèbre réseau en oignon assurant l'anonymat assez simplement, son navigateur intègre de nombreuses extensions afin de préserver votre vie privée, que vous pouvez utiliser avec des versions classiques de Chrome ou Firefox.

Vous pouvez aussi chiffrer vos emails avec Thunderbird et GPG, votre espace de stockage avec Veracrypt, utiliser un gestionnaire de mot de passe... mais tout cela n'est que peu de chose si la machine ou le système que vous utilisez sont compromis. Car il n'est pas toujours simple de maintenir un environnement utilisé au quotidien parfaitement sécurisé avec le temps. Vous pouvez aussi ne pas vouloir afficher votre usage de certains outils sur votre machine habituelle.

C'est là qu'une solution ponctuelle et indépendante de la machine comme Tails peut s'avérer utile. Il s'agit d'un logiciel libre, open source, qui regroupe en un seul lieu de nombreuses applications dédiées à la préservation de votre vie privée et de votre anonymat. Mais attention, il ne protège pas de tout et son intérêt dépend de votre modèle de menace.

Il vous permet néanmoins de disposer assez simplement d'un environnement sécurisé depuis n'importe quel ordinateur, ce qui peut s'avèrer vital pour effectuer certaines actions comme consulter des documents sensibles hors-ligne, assurer la confidentialité de certains échanges ou lors de la création de vos clefs GPG par exemple.
 

Une solution bien documentée, financée par les dons

À l'occasion de la sortie de sa version 3.0 basée sur Debian 9, annoncée il y a quelques jours, nous avons décidé de rédiger un petit guide vous perrmettant d'installer et de découvrir Tails. Pour aller plus loin, vous pouvez lire la documentation du projet, assez complète, mais aussi quelques autres documents sur le sujet : 

Si vous utilisez Tails de manière courante, nous ne pouvons que vous encourager à contribuer de l'une des différentes manières proposées ou à soutenir le projet qui est financé par des dons. Il en va de même pour GPG ou encore Tor. L'équipe détaille ses finances chaque année sur une page dédiée.

source : nextinpact